Sevrage au sucre Stories

J’ai décidé de dire stop à l’addiction aux sucres !

Il y a treize jours je me suis lancé dans un changement radical de mon mode de vie, dans une aventure complètement folle. Un sevrage du sucre !

J’explique dans cet article pourquoi je me suis lancé dedans mais aussi en quoi consiste mon sevrage au sucre et comment je m’organise.


D’où je pars

Pour vous situer la situation dans laquelle j’étais, un petit point s’impose. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que je cuisine beaucoup, je mange relativement équilibré lors des repas mais je suis également loin d’être irréprochable. J’accorde beaucoup d’importance aux petits plaisirs et chez moi le plaisir est sucré.

Petit déjeuner : une bonne journée commence toujours avec un bon bol de céréales. Mes favorites sont les Jordan’s, bien sucrées comme il faut et chocolatées. J’aime tellement ça que j’en consommais facilement 60 gr,  soit deux fois la portion recommandée sur le paquet. Outch. Et ce n’est pas fini ! Il me faut aussi un grand verre de jus d’orange, encore plus indispensable que mes céréales parce que cela me donne l’impression d’avaler un shot de nitro. Je terminais ensuite avec une compote, vous savez celles que maman nous mettait dans notre cartable ? Celles-ci, super pratique ! Zéro satiété !

Déjeuner : vous connaissez surement cette fameuse envie de sucré à la fin d’un repas ? Et la fameuse carte des desserts que l’on vous propose au restaurant ? Ou encore le plat de tiramisu de mamie ? Oui, cette envie est tellement traître. Je terminais généralement mon repas par une infusion parce que ça aide a la digestion puis on est pile dans la saison. Puis j’allais chercher un fruit. Puis la Danette dans le fond du frigo. Puis des biscuits a tremper dedans et j’en passes. Sous prétexte que je mangeais équilibré et que je fesais du sport, je m’autorisais ce genre de carnage sans culpabilité.

Goûter : le goûter reste le goûter, c’est sacré. Une collation ? C’est quoi ? Pour en revenir a mon goûter, il était sans règles : un verre de lait ou un chocolat chaud, petits princes, broche, quatre-quart, pain-confiture… bref je dévalisais le placard. Je terminais par un fruit si j’avais besoin d’avoir la conscience tranquille (ironie, j’assumais toujours pleinement).

Un jour sans goûter ou collation (j’essaie de faire des efforts vous voyez) était tout simplement reporté à un goûter à 23 heures en rentrant du boulot. C’est sacré, besoin de ma came coûte que coûte.

Dîner : sur celui-ci rien a dire. A ce stade de la journée, je n’ai quasi pas faim et j’ai eu bien plus que ma dose de sucre. Je suis tranquille. Plutôt un bon point non ?

Voila des habitudes alimentaires que j’ai depuis 24 ans, c’est a dire depuis toujours. Depuis toujours j’ai toujours eu mon bol de céréales et le chocolat en poudre sur la table au petit déjeuner. Pas vous ? Des années que nous avons des récréations et pauses pour pouvoir prendre un goûter ou une collation.  Des années de surconsommation de sucre que j’ai décidé de revoir. Un travail titanesque qui va avoir de lourdes conséquences !

Mon sevrage : par où commencer ?

Le mot “sucre” veut tout et rien dire à la fois. Alors par où commencer ? Tout arrêter drastiquement aussi bien le sucre industriel, que les substituts de sucres ou encore les fruits ?

Je sais que le changement brutal et radical du jour au lendemain n’est pas bon. Il mène à l’échec peu importe toute la bonne volonté du monde qu’on peut avoir. Je choisis donc de commencer par le plus simple: la suppression totale du sucre blanc. Si vous n’aimiez pas les blancs, les industriels ont pensé à tout pour qu’on l’aime : on le trouve aussi en roux ou en brun. J’ai donc commencé et choisi de supprimer ce sucre. Zéro, plus rien !

J’ai également choisi de supprimer les substituts de sucre tels que le sirop d’agave, le faux miel et toutes ces sois-disantes sauces zéro et low carbs. J’estime que dans mon cas je peux m’en passer et que remplacer un sucre par un autre ne réglera pas le problème. Mais c’est une bonne alternative pour commencer petit à petit à s’en détacher.

Qu’est ce que je garde au final ? Le sucre sous sa forme naturelle uniquement, c’est à dire le sucre des fruits et légumes. J’ai lu des témoignages de personnes qui ont arrêtés les fruits également mais ce type de sevrage n’est pas pour moi. Je connais mes limites et si l’on me supprime aussi mes fruits c’est impossible pour moi de réussir ce sevrage.

Est-ce que je m’autorise des cheat meals version sucré ? Non. Tout simplement parce que j’ai peur de tomber dans l’excès et de ruiner mes efforts et de rechuter très vite dans la dépendance. Le sucre est souvent associé a une drogue (c’est justifié, s’en est une). J’imagine qu’un drogué en désintox, si il s’autorise une replonge, il sera encore plus dur pour lui de repartir, c’est la rechute. J’imagine donc que c’est la même chose avec le sucre. J’ai également lu des témoignages de personnes qui avaient abandonné ou baissé les bras justement après un week-end de laisser aller. Le début de cette expérience me confirmera que c’est très facile de replonger tellement c’est difficile et cela me confirme dans mon choix de ne pas céder pour l’instant. Pour l’instant mes règles sont comme ça, a voir avec le temps si des ajustements sont possibles.

C’est donc un changement sur du long terme, pour ne pas dire a vie. Pas un régime ou que sais-je, cela n’a aucun intérêt selon moi et surtout pour moi.

Voila pourquoi je l’appelle mon sevrage. Parce que je l’ai construit avec mes propres règles en fonction de mes limites et de mes capacités surtout. Je ne pense pas qu’il y ai un seul et unique moyen de se sevrer du sucre, chacun peut fonctionner a sa manière, le but ultime reste le même : réduire sa dépendance au sucre !

Comment je m’y prend ?

Maintenant que j’ai fixé mon point de départ, mes limites et objectifs… Il faut se lancer ! Je sais que je n’ajouterai pas de sucre dans mon porridge ou mon fromage blanc (je ne sucre pas mon thé ou mon café, c’est déjà ça), que je ne mangerai plus de gâteaux ou desserts a moins de les faire moi même.

Au fil de mes recherches, je lis et découvre qu’il y a du sucre ajouté absolument partout ! pas que dans les aliments sucrés ! Donc je décide aussi que je ne consommerai plus de pain blanc, pain de mie, pâtes et autres aliments a farine blanche. Je privilégie les farines semi-complètes, complètes et les céréales.

Je commence a dire au revoir aux lasagnes, aux pizzas, aux croques-monsieur et même à l’idée de manger japonnais ! Le riz est fait avec du riz vinaigré sucré… La liste s’allonge, elle est interminable. Ma seule valeur sure ? Cuisiner. Encore et toujours cuisiner, on y revient. C’est la base !

Une contrainte s’impose dans mes plans : je ne vis pas seule. Je vis encore chez mes parents. Je décide donc de m’organiser : en première étape j’en parles et je mets au courant ma famille de l’expérience dans laquelle je me lance. Pour les petits déjeuner aucun soucis, chacun a ses habitudes alimentaires, donc aucun problème. Pour le déjeuner et le dîner ça se corse, je ne suis pas toujours maître des casseroles et cuillères en bois donc une fois encore il faut s’organiser  et deux solutions s’offrent a moi : cuisiner comme j’ai l’habitude de faire pour tout le monde pour qu’au lieu d’avoir des pâtes blanches il y ai des pâtes complètes au dîner ou prévoir. Personne ne bronchera d’être dispensé de corvé de cuisine et moi ça me permet de respecter mes plans. Deuxième solution : prévoir des repas de secours. J’ai l’habitude des lunchboxs donc je prévois d’en laisser une dans le frigo si jamais vraiment un repas ne me convient pas. Mais travaillant dans la restauration rapide, je rentre généralement tard et donc je dîne en décalé, seule, en imposant rien a personne.

C’est un peu une fausse contrainte pour moi car c’est quelque chose que je mets déjà en pratique depuis longtemps compte tenu du fait que j’aime manger le plus équilibré possible contrairement à ma famille parfois. Beaucoup d’entre vous ne vivent pas seuls et m’ont demandé comment faire. Voila donc comment je fais. Généralement je cuisine pour tout le monde, je cuisine ce que moi je mange et peux manger et ça règle le soucis. C’est surement pas assez saucé, sucré et salé à leur goût mais personne ne bronche, ils ont de quoi manger et ils n’ont rien fait.

Cette histoire de sevrage semble à la fois simple et compliquée. Dans quoi est-ce que je me suis lancée ? Pourquoi je m’impose cela ? Je ne suis pas diabétique et pourtant j’ai décidé d’arrêter.

Je continue de me préparer psychologiquement en allant faire quelques courses : beaucoup de fruits et légumes, les produits laitiers les moins sucrés possibles, le chocolat noir le plus noir possible, pas mal de fruits secs, du pain complet, des farines complètes, fromage nature, protéines… Cela ressemble plus ou moins a mon caddy habituel. Il manque simplement mes anciennes céréales, plus de jus de fruits, pas de gâteaux non plus et simplement des produits de marque différents. Par exemple au lieu de mon yaourt grec à la vanille favoris j’ai pris des yaourts nature au soja.

Maintenant c’est l’heure !

Il va falloir s’y mettre, c’est parti ! Je tiens un petit journal depuis ce premier jour afin de suivre tous mes états d’âmes, les effets, ce que j’ai mangé et comment cela s’est passé et je vais vous partager tout ça jour après jour et semaines après semaines avec vous car j’ai trouvé que ce genre de témoignage manquait sur le net et j’aurai aimé en lire un peu plus.

Donc suivez l’affaire ! Cela arrive très vite !


Si vous avez des questions sur cette première partie sur le pourquoi du comment, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire ou sur Instagram et j’y répondrai avec grand plaisir !

Next Post

12 Comments

  • Reply Momo

    Woaw beau projet ! Je te souhaite bon courage pour cette aventure! Pour ma part j’ai quasiment éliminé tout sucre blanc mais pas encore tout le temps puisque je vis également chez mes parents et qu’ils n’acceptent pas tout (j’ai déjà le droit de cuisiner à chaque repas donc je me dis que c’est une chance!) je sais que plus tard je serai sûrement encore plus attentive à la présence de mauvais sucre dans mon alimentation (mais c’est vrai que c’est compliqué pour l’instant avec la famille et tout ;)) bref, force à toi! (Et je tiens à te dire que j’aime beaucoup ta façon d’écrire et ton blog!!! :))

    26 février 2018 at 17 h 49 min
    • Reply Thedailysaby

      Toutes mes félicitations ! Etant également chez mes parents je comprends totalement a quel point cela peut être compliqué certains jours. En tout cas malgré cette contrainte de taille tu n’a pas baissé les bras et tu te bats pour une meilleure santé et qualité de vie ! C’est admirable ! Beaucoup ne se voient pas arrêter le sucre. C’est très dur psychologiquement ! Ne lâches rien, courage 🙂

      27 février 2018 at 1 h 04 min
  • Reply Mamzelle_lacombe

    Très joli blog (Je ne m’attendais pas à moins de ta part 😁) J’aime beaucoup de lire (hum, suis-je objective ?) Bref, c’est une belle réussite, continue à nous faire saliver sainement 😚😚

    26 février 2018 at 18 h 05 min
    • Reply Thedailysaby

      Oh ! ça me touche énormément que tu sois passée et que ça te plaise 😀 <3
      Compte sur moi pour redorer le blason de la nourriture saine ! Manger sain et gourmand ne se résume pas a manger de la salade ! Haha

      27 février 2018 at 1 h 01 min
  • Reply Mamzelle_lacombe

    *j’aime Beacoup TE lire… Pardon…

    26 février 2018 at 18 h 06 min
  • Reply celine_gets_fit

    Bravo ma chérie, je suis fière de toi et du chemin que tu as déjà parcouru ! 🙂
    Je continuerai de te soutenir <"

    27 février 2018 at 19 h 41 min
    • Reply Thedailysaby

      Ma Céline <3 Merci !

      28 février 2018 at 18 h 51 min
  • Reply Cassandre Bl

    Comme toujours un régal de te lire, tu es tant inspirante! Une réelle source de motivation comme je te le dis régulièrement.
    Merci pour tes recettes également qui permettent d’avoir des idées
    À très vite ma jolie et continues

    1 mars 2018 at 14 h 52 min
    • Reply Thedailysaby

      Merci mille fois ! Vraiment ! C’est très touchant et encourageant !

      2 mars 2018 at 11 h 03 min
  • Reply Margaux

    Coucou,

    Je viens de découvrir ton blog qui est une vraie source d’inspiration. Cela fait un moment que j’ai arrêté le sucre. En revanche je n’ai pas supprimé l’alcool. L’inclus-tu dans ton sevrage ?

    Bonne journée 🙂

    21 mars 2018 at 14 h 58 min
    • Reply Thedailysaby

      Hello 😀 Alors a l’origine j’en consommes très peu, simplement un verre de temps en temps lorsque je sors. Donc je ne me pose pas trop la question, je consomme. Le problème va se poser avec l’été qui arrive et du coup la fréquentation des cafés et terrasses qui va augmenter haha mais je ferais plus attention je pense car mine de rien le dernier mojito que j’ai bu je l’ai trouvé vachement sucré.

      22 mars 2018 at 9 h 39 min
  • Reply Audrey (#unegone.opays.deschocolatines)

    Hello Saby
    où en es tu ? comment ca se passe.je t ai decouvert sur insta et je trouve ton blog magnifique. Tu le fais entierement seule? bravo pour tes recettes j ai envie d en testee plein. Enfin j adore tes photos avec beacoup d humour

    4 juin 2018 at 13 h 47 min
  • Leave a Reply

    www.000webhost.com